Background rachatdecredit-france.com

Assurance emprunteur, est ce obligatoire ?

Invalidité, perte de travail... face à l'imprévu les établissements de crédits peuvent vous conseiller de prendre une assurance emprunteur. Néanmoins, celle-ci n'est que conseillée. Alors est-ce vraiment obligatoire de prendre une assurance emprunteur. 

L'assurance emprunteur n'est pas obligatoire 

La première chose à savoir est qu'un établissement de crédit ne peut vous obliger à prendre une assurance emprunteur. En effet, aucune loi n'oblige l'emprunteur à souscrire cette assurance en cas d'emprunt. Cependant, pour accorder un prêt, les établissements de crédit peuvent exiger des documents montrant leur fiabilité à faire un emprunt et surtout à le rembourser. 

Les documents pouvant être exigés par un établissement de crédit 

Un établissement de crédit, pour vous accorder un emprunt et s'assurer que celui-ci sera bien remboursé, peut exiger plusieurs documents. D'abord pour prouver votre stabilité financière via notamment un contrat de travail. De plus, face aux imprévus de la vie, celle-ci peut aussi vous demander une assurance décès et une assurance invalidité pour que le prêt soit accordé.  

Choisir l'assurance emprunteur

Si vous voulez souscrire à cette assurance, vous pouvez très bien adhérer à l'assurance proposée par l'établissement de crédit ou bien souscrire une assurance dans l'établissement de votre choix si cet établissement a les mêmes garanties que votre établissement de souscription. Il est à noter aussi que vous pouvez résilier votre contrat d'assurance emprunteur dans les douze mois suivant la signature.  

Co-emprunt 

Rachat de crédit

Si vous empruntez à plusieurs, notamment si vous êtes en couple, vous devez préciser à l'assureur la part du capital assurée par chacune des parties. Ainsi, si vous assurez la totalité de l'emprunt à deux, si l'une des deux parties décède, alors la seconde continuera à payer la totalité due à l'organisme alors que si chacun paye 50%, si l'un des deux décède, l'assureur paiera la moitié de la personne décédée à l'organisme de crédit et la personne survivate n'aura plus qu'à solder sa part de 50%. 

Les solutions alternatives 

Si vous n'avez pas trouvé d'établissement voulant vous assurer, vous pouvez trouver d'autres solutions pour garantir votre emprunt comme le cautionnement, la garantie réelle ou bien l'hypothèque d'un bien immobilier si vous être déjà propriétaire.

ch be lu ca